TOUS NOS PRODUITS Sport
 

C’est ma 1ère compet !

C’est ma 1ère compet !

C’est ma 1ère compet !

« Le sport, c’est la santé !» et la diététique sportive est devenue incontournable. Mais pour le néophyte qui veut se lancer dans la compétition, quels sont les conseils indispensables à ne pas oublier ? Gerblé vous donne 5 clés essentielles.


Démarrer le dossier


L’alimentation « précompétitive »
Valable avant une compétition, un match ou un entraînement, c’est l’alimentation des 2-3 jours AVANT une épreuve. C’est la période propice pour optimiser vos réserves de glycogène (=glucides=sucres) dans les muscles. Il faut donc augmenter vos apports en aliments riches en glucides : pain, céréales, pommes de terre. Ne bouleversez pas pour autant l’organisation de vos menus. La présence d’autres aliments (fruits, légumes, viande, poisson) demeure tout aussi importante.
« La règle des 3 heures »
Au cours d’un effort musculaire, plus de 80% du volume sanguin « quitte » le tube digestif et est dévié vers les muscles. Ce phénomène explique pourquoi il est nécessaire d’avoir un délai suffisant entre la fin du repas et le début de l’épreuve.
« La ration d’attente », une aide précieuse
Si vous êtes stressé, vous risquez d’être en hypoglycémie (moins de sucres dans le sang) et de voir baisser vos réserves de glycogène alors que vous n’avez pas encore commencé votre épreuve. Ainsi, les sportifs anxieux, surtout si c’est une épreuve qui compte pour eux, peuvent consommer une boisson diététique de l’effort d’apport glucidique (type Isostar) entre la fin du repas et le départ.
L’intérêt des glucides à l’effort
Les réserves de glycogène ne sont pas illimitées. Ainsi, l’apport de glucides sous forme solide (barres diététiques de l’effort, pâtes de fruits, fruits secs) demeure une nécessité lors d’efforts supérieurs à 1 heure.
L’alimentation liquide, INDISPENSABLE
La déshydratation commence dès le début de l’épreuve et est augmentée en cas de stress et de conditions climatiques défavorables (trop chaud, trop froid, trop sec, trop humide). Quelle que soit la durée de l’effort, l’alimentation sous forme liquide est donc indispensable. Il faut boire régulièrement dès que l’on peut (l’idéal est toutes les 20 mn), de petites gorgées à la fois une boisson diététique de l’effort d’apport glucidique.
Conclusion
Pratiquer une activité sportive, c’est non seulement avoir un bon matériel mais également une bonne hydratation et une bonne alimentation.