TOUS NOS PRODUITS Teneur réduite
 

Tension artérielle : 2 chiffres à connaître

Tension artérielle : 2 chiffres à connaître

Tension artérielle : 2 chiffres à connaître

L’hypertension artérielle touche près de 10 millions de Français. Faites-vous partie du quart qui l’ignore ? Le meilleur moyen de le savoir est de « prendre sa tension ». A quoi correspondent les 2 chiffres ? Gerblé fait le point.


Démarrer le dossier


Définitions
  • La tension artérielle correspond à la pression du sang dans les artères.
  • L’hypertension artérielle (HTA) est l’augmentation durable de la pression du sang dans les artères.
    Pour savoir si tout va bien, la prise de la tension avec un tensiomètre reste l’examen de base.
  • Comment ça marche ?
  • Pression systolique
    A chaque contraction du cœur, le sang est chassé des cavités cardiaques et propulsé dans la circulation sanguine. L’arrivée du sang exerce une pression sur les parois des artères. Cette pression liée à la contraction du cœur correspond au chiffre le plus élevé.
  • Pression diastolique
    Après la contraction se produit une phase de relaxation : le cœur se relâche et se remplit à nouveau de sang. La pression exercée par le sang sur les parois des artères est alors plus basse. Elle correspond au chiffre le plus faible.
  • Quand on parle d’hypertension…
    Selon l’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé, on parle d’hypertension artérielle quand les chiffres, mesurés en cm de mercure, sont supérieurs à 14/9.
  • Causes
    L’HTA est souvent d’origine familiale mais est fortement influencée par un surpoids, l’alcoolisme et chez certaines personnes sensibles, par une alimentation trop riche en sel.
  • Symptômes
    Parfois, l’HTA peut donner des maux de tête, des bourdonnements d’oreille ou encore des sensations de mouches volantes. Mais le plus souvent, un hypertendu ne ressent rien, d’où l’ignorance de sa maladie.
  • Maladie silencieuse
    En effet, l’HTA évolue à bas bruit. Elle entraîne au bout d’un certain nombre d’années non seulement une fatigue du cœur mais aussi un durcissement et un rétrécissement des artères.
  • Confirmation d’une hypertension
    Pour en être sûr, vous devez :
    - prendre votre tension, au moins 3 fois. Ne vous contentez pas d’une seule prise.
    - à 1 ou 2 mois d’intervalles
    - au repos et sans stress, car la pression varie, notamment à l’effort.

  • Conclusion
    Pour un bon dépistage, faites mesurer chaque année votre tension artérielle par votre médecin traitant. Faites-le dès l’âge de 30 ans mais si l’un de vos parents est hypertendu, commencez dès 20 ans